ARTISTES

MARK LAWES

Mark Lawes est metteur en scène et créateur de formes expérimentales en arts vivants en collaboration avec sa compagnie. Son travail d’écriture scénique singulière est au carrefour de la friction entre bribes d’histoires, arts visuels, danse contemporaine, musique, vidéo et toute une foule de matériaux issus d’une recherche dramaturgique, mise en mouvement par le biais d’improvisations. Il travaille d’abord sur des formes courtes et expérimentales, puis entame sa trilogie en 2008 avec Little Red RiverOn the Side of the Road, et Lucy Lost Her Heart. Son travail de création tourne au Canada dans des centres dramatiques comme Harbourfront Center à Toronto et Usine C à Montréal en 2012.

En 2012, Mark a l’honneur d’être sélectionné comme lauréat du programme de Résidence des Récollets, soutenu par la ville de Paris et l’Institut Français.

Avec sa compagnie, il entre dans un cycle de résidences nationales et internationales pour travailler à l’élaboration de la Trilogie Supernova qui aura l’opportunité de faire sa première mondiale au Festival des Francophonies de Limoges avant de faire partie de la programmation du Festival International des Arts de Bordeaux en octobre 2018 et de l’Usine C en mars 2019.

Par le passé, Mark Lawes a travaillé en Europe en collaboration avec des chorégraphes, ainsi que des metteurs en scène issus du milieu de l’opéra, des arts visuels et du théâtre. En 2003 il travaille sur divers projets à l’Opéra de Paris, au Théâtre de l’Athénée, à la Scène nationale d’Orléans, ainsi qu’à Dublin à l’Abbey Théâtre, à Graz au Steirischer Herbst, avec le Splinter Group à Berlin ou encore avec la SITI Company à New York.

Raphaële Thiriet

Après son passage au Conservatoire National de Région de Toulouse où elle apprend la méthode Grotowski auprès d’Henri Bornstein en 1997, Raphaële prend la décision d’entreprendre une licence de théâtre à l’Université d’Aix-en-Provence, où elle développe une pensée politique et philosophique autour du théâtre. Elle apprend la dramaturgie et le jeu d’acteur auprès d’Angela Konrad, metteur en scène de la compagnie In Pulverem Reverteris (Maintenant La Fabrik, Montréal) ainsi que l’esprit du laboratoire de recherche. Elle travaille par la suite pendant 6 ans avec Angela Konrad pour diverses créations dont Time Is Out of Joint: Part 1, 2,  & 3, Richard III et Traumzeit. Elle tourne en France et à l’étranger. Parallèlement, elle s’intéresse à la danse contemporaine et travaille avec des chorégraphes tel qu’Heddy Maalem ainsi qu’Emilio Calgagno. Elle est actrice dans diverses compagnies en France comme Ma voisine s’appelle Cassandre, ou Les travailleurs de la nuit, et travaille des écritures contemporaines comme Valère Novarina, Edouard Glissant, Nathalie Quintane ou Roland Schimmelpfennig. Elle participe à la création et joue dans Les instituteurs immoraux de la compagnie Les travailleurs de la nuit, d’après les écrits de Sade et la cinématographie de Buñuel. Raphaële écrit aussi de la poésie iconoclaste et du théâtre. Au Canada, elle travaille avec Chris Abraham et la compagnie Crow’s Theatre(Toronto) pour la création de The Country de Martin Crimp dans le rôle de Rebecca. Elle est dramaturge, auteur et comédienne auprès de Mark Lawes depuis les 9 dernières années. Son travail le plus récent inclut la création et programmation des TJLABS, ainsi que la mise en scène de Concord Floral de Jordan Tannahill, en collaboration avec Erin Brubacher et 10 adolescents du Theatre Junction Mentorship program en 2016.

MELINA STINSON

Originaire de Calgary, Alberta, où elle accomplit un diplôme en danse à l’université, Mélina Stinson décide de poursuivre sa ligne artistique en suivant une autre formation spécialisée dans la danse contemporaine, au sein de l’Ecole de danse contemporaine de Montréal, dont elle sort diplômée en 2009. Depuis, elle est basée à Montréal où elle est propulsée très vite dans le monde de la danse en tant que professionnelle. Elle créé et tourne en France, en Belgique et au Canada. Elle travaille notamment avec de nombreuses compagnie montréalaises comme Carré des lombes, Bouge de là, Human Playground, Pulse and Puppet, Woo Me Myth ainsi qu’aux côté de chorégraphes de renom comme Manon Oligny ou Mélanie Demers. En tant que danseuse et créatrice, Stinson se passionne pour le potentiel des connections sensorielle du corps qu’elle n’a de cesse d’explorer. Elle travaille sur la notion de physicalité, de multiplicité dans les textures et s’associe souvent avec des compositeurs pour créer son propre travail. En tant que chorégraphe, elle joue ses propres créations à Montréal, Winnipeg et Calgary. Depuis 2015 elle danse avec Dorian Nuskind-Oder. Elle fait partie de la compagnie Theatre Junction depuis maintenant 6 ans.

IAN JARVIS

Ian Jarvis est musicien, compositeur et performer basé à Montréal. Il oscille principalement entre la scène musicale rock et expérimentale de Calgary et de Montréal ou il improvise, compose et enregistre. Il tourne au Canada et aux États Unis en tant que musicien et co-créateur avec des groupes tels que Reuben and the Dark, Ghostkeeper, Samantha Savage Smith, Manners, Tamara Sandor ou encore Jay Crocker. Ses compositions musicales explorent des espaces hybrides, où la musique jazz, rock et folk entrent en collision avec une vague plus expérimentale, ambiante et électronique. Son approche expérimentale l’entraîne à travailler pour nombreuses créations en danse contemporaine. Dans son projet musical intitulé Chairs, il explore les antipodes d’un monde visuel abstrait combiné avec l’écriture de la chanson pop, tout en utilisant une approche faites de différentes strates combinant timbres et textures. Sa palette esthétique s’étend de l’électronique à l’acoustique, en combinant différentes influences qui vont d’un style traditionnel vers une ouverture plus moderne et expérimentale.

Récemment il crée et enregistre 3 albums avec le projet Chairs et un album et demi avec le duo synth-pop Galaxius Mons. Ian est diplomé en Jazz au Mount Royal College de Calgary, ainsi que de l’Université Concordia de Montréal en «Integrative Music Studies.

Frédéric Lavallée

Diplômé en 2003 de l’École Supérieure de théâtre de l’UQAM, Frédéric Lavallée est basé à Montréal, et a plus d’une trentaine de productions théâtrales à son actif. Fasciné par le corps et la façon dont un artiste peut occuper l’espace, son parcours professionnel le mène notamment vers la danse contemporaine, la capture de mouvement et le théâtre performance. Il fait partie de la distribution de Selfie mise en scène de Philippe Cyr, il est interprête dans Le joueur mise en scène de Gregory Hlady,  ainsi que dans Une femme à Berlin mise en scène de Brigitte Haentjens. Plus récemment, et cela depuis 2014, il participe à la reprise et la tournée internationale de la pièce Ainsi parlait du chorégraphe Frédéric Gravel, dans le texte d’Étienne Lepage.

 

KYLE THOMAS

Membre du collectif North Country Cinema, Kyle Thomas est diplômé l’École de cinéma Hoppenheim de l’Université Concordia à Montréal. Il est réalisateur et musicien, et vit et travaille à Calgary. Son court métrage Not Far from the Abattoir (2011) a gagné des prix d’honneur au Festival international du cinéma à Edmonton et ainsi qu’à Calgary et a été projeté en compétition à SXSW 2012. Le dernier court métrage de Thomas, The Post (2013), a été présenté à Cannes en 2013 dans le cadre du programme de Téléfilm Canada : Not Short On Talent. En 2014, il reçoit dans le cadre des Prix pour les arts en Alberta, le prix prestigieux du Lieutenant Gouverneur Général. Il complète son premier long métrage, un drame aux multiples lignes narratrices, qui prend place dans les badlands de l’Alberta centrale. Ce film a été produit avec le soutien de Téléfilm Canada ainsi que le Alberta Media Fund. Il est projeté en première mondiale au Festival international du film de Toronto en 2014.