historique

historique de Théâtre Junction

Fondée à Calgary par Mark Lawes, metteur en scène, la compagnie Théâtre Junction se dédie d’abord à la mise en scène de pièces contemporaines nationales et internationales.

Après un voyage d' un an en Europe en 2003, ou il travaille à l’Opéra de Paris, Le théâtre de l’Athénée, l’Abbey Theatre, la scène nationale d’Orléans et le Steirischerbst de Graz, Mark retourne au Canada ou il réinvente totalement sa façon de travailler en empruntant une perspective multidisciplinaire. Il décide alors de sauver le Grand Théâtre, le plus vieux théâtre de la ville de la démolition en faisant une levée de fond de $12 million de dollars pour le transformer en centre d’arts vivants contemporains dédié à la création et à la programmation d’oeuvres locales, nationales et internationales. Il crée un contexte à son travail artistique au sein du Grand théâtre en programmant des artistes aux esthétiques contemporaines comme Marie Brassard, Frédéric Gravel, Mélanie Demers, Crystal Pite, Wen Wei Wang, Young Jean Lee, Peter Brook, Hiroki Umeda, Lagartijas Tiradas al Sol.

De 2006 à 2017, depuis la venue de Raphaële Thiriet, comédienne et dramaturge, la compagnie Théâtre Junction crée des oeuvres théâtrales en français et en anglais qui tourne nationalement et internationalement. L’arrivée de Raphaële Thiriet artiste francophone au sein de Théâtre Junction représente un tournant dans la compagnie, puisque son engagement artistique et politique amène à relever encore plus le défi de l'importance de la diversité des formes d’expression dans une ville à dominance anglophone. 

Après avoir produit son travail sur la scène nationale et internationale pendant 10 ans, c’est en 2017, que Théâtre Junction atteint un autre grand virage dans son histoire. C’est en effet à la suite de la création et de la tournée internationale de la Trilogie Supernova, oeuvre d’envergure subventionnée par le Conseil des Arts du Canada pour célébrer le 150 anniversaire de la confédération canadienne, qu’il devient  impossible pour la compagnie Théâtre Junction de continuer à déployer sa vision artistique et son oeuvre dans les murs du Grand Theatre au sein de la ville de Calgary dont elle ne reçoit pas l’environnement culturel favorable à son épanouissement. Une procédure de séparation avec le Grand Theatre,  est alors mise en route, à la suite de laquelle Raphaële Thiriet est nommée au poste de co-directrice artistique.

Conséquemment à cela, la compagnie prend la décision de s’implanter à Montréal, ville qui a toujours été en résonance avec ses valeurs culturelles et artistiques, et qui a toujours su généreusement contribuer à son développement en accueillant la compagnie à plusieurs reprises dans ses théâtres, en résidences de création et en tournée.